Nationalité tchèque
Né en 1937 à Brno (Tchécoslovaquie)
Vit et travaille à Santa Fe (États-Unis)
Biographie
Bibliographie
Liste expositions

Biographie

Woody Vasulka est né en 1937 sous le nom de Bohuslav Vasulka à Brno en Tchécoslovaquie. Il étudie la métallurgie et la mécanique hydraulique au lycée technique de sa ville où il obtient le baccalauréat en 1956. Très vite, il opte pour le cinéma et en 1964 il est diplômé de l'Académie d'arts dramatiques de Prague, département cinéma et télévision avec une spécialisation en films documentaires. Cette même année, il épouse Steina Vasulka, qu'il a rencontrée à Prague en 1962. Dès 1965, le couple émigre et s'installe à New York. Pendant les années qui suivent, Woody travaille comme monteur avec Francis Thompson, comme concepteur d'expositions et comme conseiller technique auprès du Alternate Media Center et de Electronic Arts Intermix. Dès 1969, le couple travaille en vidéo. En 1971, avec Andres Manik, ils fondent The Kitchen, un lieu dédié aux médias électroniques, à la vidéo, au cinéma, à la musique et aux performances, qui a énormément compté sur la scène alternative new yorkaise jusqu'à aujourd'hui. Au tournant des années 60-70, Woody, tout comme sa femme, est artiste invité auprès du National Center for Experiments in Television (NCET), auprès de la chaîne KQED à San Francisco et auprès de WNET/Thirteen à New York. De 1973 à 1979, il est professeur associé au Center for Media Study de la State University de New York à Buffalo. En 1974, il fait l'acquisition d'un processeur Rutt-Etra, et dès 1976 il se met à construire le Digital Image Articulator avec Jeffrey Schier. Woody Vasulka a toujours pensé qu'un artiste vidéo doit disposer librement de ses propres machines, afin de les connaître et d'en avoir une véritable pratique. Les machines qu'il a modifiées ou construites sont nombreuses, mais le Digital Image Articulator occupe une place centrale dans son travail, de même que la mise au point d'un logiciel de production d'image connu sous le nom de Syntax of Binary Images, qui l'occupe principalement jusqu'à la fin des années 70.
En 1980, les Vasulka s'installent à Santa Fe où Woody produit deux oeuvres majeures pour lesquelles il utilise ses machines, The Commission (1983) et Art of Memory (1987).
Contrairement aux bandes précédentes, ces deux réalisations majeures intègrent le travail digital des images dans un projet narratif complexe. Dès le début des années 90 son travail s'oriente davantage vers les installations ou environnements, avec des pièces comme Theater of Hybrid Automata (1990) et The Brotherhood (1994-96). Faisant un large usage de la digitalisation désormais facilitée grâce aux développements de l'informatique et des logiciels, Woody produit des oeuvres qui sont comme autant de programmes ou d'esquisses d'autres oeuvres possibles ; en cela, il est très fidèle à sa démarche initiale, qui a toujours été celle d'un poseur de jalons. Theater of Hybrid Automata créé des espaces virtuels qui semblent dans un premier temps correspondre aux normes d'une géométrie simple (un cube dans un cube), mais la multiplication des imbrications, et le fractionnement les images sur de nombreux écrans écartent radicalement cette oeuvre de la structure de la camera oscura qu'elle mime dans un premier temps. Le spectateur est partie prenante de l'oeuvre, puisque l'installation comprend une caméra qui filme en temps réel, mais le travail sur l'image est poussé si loin que tout effet de mimétisme est impossible. Cette oeuvre a été montrée à Artifices 2, Université de Paris VIII Saint-Denis, mais également à Bonn, Linz, Rotterdam et Prague.
Woody se décrit comme un "philosophe pratique", un facteur de machines ; celles-ci n'ont jamais été sa raison d'être, mais elles sont de puissantes sources d'inspiration artistique. (LLH)