Anthologie de performances, 1975 - 1980

Marina ABRAMOVIC, ULAY (LAYSIEPEN Uwe, dit)
Anthologie de Performances (1975-1980), 1975 – 1980
Bandes vidéo U-Matic PAL (comprenant du film 16mm transféré sur vidéo) diffusées sous forme de fichier numérique
4/3, noir et blanc, couleur, son, a


Les Body Art-Performances de Abramovic/Ulay filmées en vidéo non seulement marquent le début de leur partenariat et de leur collaboration étroite, mais révèlent aussi pour ainsi dire la nature même de leur expression artistique dans l'approche d'expériences extrêmes et limites et de leur dépassement. Le point fort de leurs performances se situe au niveau de l'expérience, de la capacité à supporter une situation déterminée ou une action en cours, qui peut durer aussi longtemps que chacun des deux supporte la situation, les limites des forces physiques étant souvent atteintes. La confrontation directe et le contact corporel entre Abramovic et Ulay servit d'exemple pour thématiser les différents aspects de la relation homme-femme et leur rapport. La concentration sur leur corps et la confrontation des deux personnes libère une énergie prodigieuse, leurs performances devenant une unité artistique. Dans de nombreux cas, leurs expériences se reflètent sur le public dont les impressions et réactions sont provoquées ou bien associées au cours des actions (par exemple dans Imponderabilia). A noter également les travaux tournant autour de la première phase personnelle de l'approche des deux corps et de leurs attitudes (par exemple dans Relation in Space, Talking about Similarity).


La relation amoureuse étroite particulière laisse également ses traces symbiotiques dans l'activité artistique, bien que les deux artistes - comme ils l'ont confirmé lors d'une interview en 1977 - se soient consacrés entièrement pendant leur travail à leur "performance body", avec un cadrage spécial, une attention et une transparence intellectuelle et corporelle pour l'œuvre animée, ouverte. La mobilité en tant que forme de vie était importante pour eux à cette époque, de sorte que leurs performances ont pu établir tant une relation entièrement directe, personnelle qu'un rapport général fondamental, puisque Abramovic et Ulay jouent jusqu'au bout des expériences extrêmes dans lesquelles la plupart des gens n'oseraient pas s'aventurer.


L'art en tant qu'échange vivant, confrontation, mise en évidence d'un mouvement infini, rapport entre le temps et l'espace, vulnérabilité, bonheur et risque est constitué d'expériences tout à fait fondamentales pour un individu tant avec lui-même et son partenaire qu'avec son environnement. Un facteur important des performances étant la spontanéité, il n'y a pas d'essais ou de répétitions préalables: ce qui est interprété est vécu une seule fois. L'essentiel de ces aspects se manifeste aussi dans la présentation par le duo d'artistes qui apparaissaient le plus souvent nus et sans protection. Tout aussi déterminante est la question de savoir si les actions live se jouent dans un lieu donné ou choisi.


Abramovic/Ulay déclaraient à propos de leur travail : "At the beginning of our Relation Work we considered vitality as an energy for physical motion, with the effort to direct movement towards physical limitations. Our approach to concrete physical matter changed gradually by the influence of our executed vital work. Now we consider vitality as an energy of sensivity for inner and outer dialogues. Such a dialogue depends on the speed of sensivity. This movement give to us a greater opportunity towards the opening."


Lilian Haberer